[Flashback]Howto pratique : l’installation complète d’une Gentoo Linux

Et quand je dis « une Gentoo », c’est pour faire référence à sa qualité de « meta-distribution ». Car il n’y a pas une seule Gentoo, mais des milliers différentes, chacune optimisée pour un usage précis. Mais débutons par quelques explications :

WTF is Gentoo ?

Gentoo Linux est un système d’exploitation libre, comme peut l’être Debian ou FreeBSD. Les néophytes, auxquels cet article ne s’adresse absolument pas, en parleront sans doute sous l’amusant sobriquet « Linux ». La principale spécificité de Gentoo est qu’elle est distribuée sous forme de sources uniquement (à une petite poignée d’exceptions près). Ce qui a l’immense avantage d’être extrêmement flexible et modulaire (à l’image du noyau Linux même). Là où Ubuntu s’installe sans trop râler en cliquant frénétiquement sur « Suivant », l’apprenti Gentooiste mettra les mains dans le cambouis et « construira » lui-même son système, pièce par pièce, et en compilant lui-même et avec ses petites options gcc (ou autre, d’ailleurs).

Mais qui dit avantage, dit inconvénient aussi. Sauf les fanboys d’Apple, mais eux sont irrécupérables. L’inconvénient majeur donc, est également l’avantage cité plus haut : faut y mettre les mains. Faut passer du temps pour obtenir un système fonctionnel, mais bon sang de bois, quand c’est le cas, ça tourne bien. Vu que tout aura été compilé en local, les binaires seront optimisés à volonté, et on n’a pas des mainteneurs qui foutent la merde dans les paquets, comme sous Kubuntu, dont l’intégration de KDE est bugguée à souhait. C’est donc la raison d’être de ce billet, qui s’annonce particulièrement long : vulgariser l’installation de Gentoo, celui-ci n’ayant pas vocation de remplacer l’excellente documentation indispensable à tout Gentooiste. Et pour faire dans l’inédit, j’écrirai ce document au cours de ma propre installation d’une nouvelle machine.

Lire la suite →

Commentaires